chantons à corps et voix

Connaître son corps pour une bonne liberté vocale

Le chant, le corps et la confiance en soi

Voici un article dans lequel la fondatrice de Chant Attitude Voix explique comment elle a pris conscience du lien corps/voix au fil de sa propre formation.

 

Comme mentionné sur la page de présentation de ce site, le chant fait partie de ma vie depuis mon enfance. J’ai toujours réussi à éprouver du plaisir sans connaître les techniques jusqu’au jour où j’ai ressenti des maux de tête, de la fatigue et des douleurs au niveau du visage et au bas du dos.

Pour moi, ces douleurs s’expliquaient par une longue journée de travail puisqu’en classe, en tant qu’enseignante d’espagnol attentive et prête à tout affronter, je restais toujours debout et me déplaçais sans arrêt. Mais après une longue répétition de chorale, je me sentais vraiment fatiguée : je manquais d’air et la tête me tournait. Quant à mon dos, il m’arrachait un cri de douleur lorsque je m’allongeais en rentrant.

Tout en réfléchissant, je commençais, malgré moi, à faire le lien entre le corps et la voix mais je n’avais aucun élément me permettant de remédier à ce problème.

En janvier 2013, lorsque j’ai commencé à prendre des cours de chant en particulier, j’ai vraiment conscientisé l’effort physique que je mettais sur une chanson, l’air qui fuyait inutilement, le mauvais accolement des cordes vocales…

Avec Véronique Murillo, nous avons donc travaillé sur la posture (ou plutôt l’alignement dans le jargon du chant) : j’ai donc dû être à l’écoute de mon corps et sentir à quel moment je me sentais droite. Pour cela, il fallait donc recentrer le bassin et la tête pour que le menton soit bien dans le prolongement du corps.

C’est ainsi que j’ai compris à quel point la posture influait sur la « sortie » de la voix qui paraît très droite et qui va bien devant.

Ensuite, lorsque je chantais, elle pointait du doigt tout ce qui bougeait en moi : les épaules, les sourcils, le cou, le visage et à chaque fois, ces parties du corps trouvait une résistance au moment où elles bougeaient, ce qui m’a permis de conscientiser mes tensions et d’y remédier peu à peu.

J’ai également travaillé mes chansons en position debout, penchée et allongée, ce qui m’a permis de réaliser  que pour chanter, je n’avais pas besoin de lever les épaules et de me faire mal inutilement : alors, j’ai essayé de m’imaginer que quelque chose me tirait vers le bas tout en chantant et mon problème a disparu. Lorsque je rencontrais des problèmes vocaux, je la reprenais en me penchant et j’essayais de retrouver les mêmes sensations en étant debout.

De même que, pour ne pas rester centrée uniquement sur le chant qui doit être beau, sans faute, émotif, parfait, j’ai dû travailler en marchant, en bougeant les bras et en cuisinant à la maison, ce qui m’a permis de me libérer et de gagner en qualité : comme le dit Emmanuelle Trinquesse, « le beau est parfois l’ennemi du bon ». Il faut accepter de se laisser aller, de bouger et de libérer tous les sons qui sortent de notre bouche. La liberté corporelle nous donne aussi une grande liberté vocale. Pour travailler, il ne faut pas hésiter à bouger son corps, sa tête et à se sentir libre tout en essayant d’adopter une posture convenable pour chanter.

Peu à peu, le corps lui-même s’habitue à être libre même si on ne bouge plus : l’essentiel est vraiment d’être libre de ses mouvements et de ne pas trop rester centré sur la voix.

Bien sûr, certaines techniques requièrent l’utilisation du corps mais là aussi, il faut accepter de se remettre en question et de se dire que tout est lié : si notre corps est bloqué, la voix l’est tout autant.

Même si cet article tient sur quelques lignes, c’est un travail à long terme qui implique une remise en question, une analyse psychologique qui permet de se libérer et de gagner confiance en soi et de connaître son corps et son esprit.

Suite à cette expérience, je suis bien décidée à  accompagner mes élèves sur le chemin de la découverte d’eux-mêmes et de les aider à s’épanouir en chantant: si nous avons une identité en tant que personne, nous avons aussi une identité vocale qui prend appui sur ce que nous sommes en tant qu'être humain.

 

 

Commentaires (2)

miminita
  • 1. miminita (site web) | dimanche, 04 Décembre 2016

Bonjour! Merci pour l'intérêt que vous portez aux stages que je propose. Je vous prie de m'excuser de ne pas avoir vu votre commentaire plus tôt. La prochaine session a lieu le 10 décembre mais, comme je vous l'ai dit, le site ne m'avait pas signalé l'arrivée du commentaire... Non, je ne propose pas encore de stage sur toute une semaine mais c'est une idée! La prochaine journée de stage aura lieu probablement le dernier week-end de février. Je ne manquerai pas de vous avertir cette fois...

françoise Caron
  • 2. françoise Caron | jeudi, 24 Novembre 2016

J'habite en province, organisez-vous des journées ou des stages sur une semaine ?
sinon quelles sont les dates des prochains cours collectifs sur 4h? merci
Françoise Caron

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau